Sociologie politique
Raison d’État : Histoire de la lutte contre les sectes en France
Étienne OLLION

- Modifié le 26 juillet 2017

Mot de l’éditeur

Plus que dans toute autre démocratie, les sectes font l’objet d’une attention particulière en France. Contrôlées, encadrées juridiquement et leurs membres surveillés, elles ont aussi donné lieu à d’importants débats : communautés attentatoires aux libertés individuelles pour beaucoup, ce sont des minorités religieuses injustement discriminées pour d’autres.

Retraçant l’histoire de ces controverses depuis plus de quatre décennies, l’ouvrage d’Étienne Ollion montre comment les sectes sont devenues un objet politique et médiatique de premier plan. Contre l’idée communément admise, il démontre que si les sectes ont posé problème en France plus qu’ailleurs, ce n’est pas en raison de l’application d’une laïcité rigoureuse mais plutôt parce que ces groupes contrevenaient à des normes d’État en termes d’éducation, de médecine, d’alimentation, etc. dont les pouvoirs publics admettent mal qu’on puisse y déroger. Les pratiques et les croyances de leurs adeptes ne pouvaient alors être expliquées que par la manipulation mentale qu’ils auraient subie.

Contribution originale à la sociologie de l’État, l’ouvrage constitue une réflexion d’actualité sur les accusations de manipulation mentale, sur la laïcité et sur les dispositifs de surveillance des groupes et individus en voie de radicalisation récemment mis en place pour lutter contre le djihadisme.

Lire en ligne un extrait de l’ouvrage proposé par l’éditeur sur Calameo.

L’auteur

Étienne OLLION est spécialiste de sociologie politique. Ses travaux portent sur la sociologie de l’État et du champ politique dans une perspective comparative. Chercheur au CNRS (Université de Strasbourg), il est régulièrement invité à enseigner dans différentes universités françaises et étrangères.

Sommaire

- Introduction

Intensité française, controverses internationales
Les sectes, des minorités religieuses discriminées ?
Raisons d’État(s)
L’État des sciences sociales
Sources et enquête

Première partie : DES SECTES DANS L’ÉTAT

- 1. Une difficile rupture

Une naissance dans l’ambivalence
Organiser la réaction
Des soutiens limités
La double inscription des sectes

- 2. Redéfinir la secte

Qualifier les sectes
Une théorie alternative du sectarisme
Des « nouvelles sectes » à la nouvelle définition des sectes

- 3. Quand les sectes deviennent un problème

Attention médiatique, méfiance politique
Logiques de l’événement
Une rapide institutionnalisation

- 4. Effets d’État

Les frontières nationales de l’emprise
Légitimations et délégitimations étatiques

Deuxième partie : UNE CONTROVERSE ET SES SUITES

- 5. L’export-import d’une controverse

Les règles du nouveau jeu international
Les déterminants locaux d’une crise diplomatique
Faire la polémique

- 6. Des mobilisations discrètes

L’indéniable succès d’un terme flou
Des entrepreneurs d’humanitaire ?
L’advocacy comme pratique et comme représentation

- 7. Gouverner à distance

L’unanimisme remis en cause
Diriger l’attention
Politiques de la diversité

- Conclusion. L’avenir d’une obsession

- Épilogue. Des sectes au djihad : les hoquets de l’histoire

Des comportements inexplicables ?
Revirements politiques
Les multiples vies des dispositifs de surveillance

- Annexes. Enquêter en terrain clivé

La question des sectes comme terrain clivé
Le clivage comme ressource inattendue
Une tension permanente

- Remerciements

- Bibliographie

Références :

Éditions La Découverte, Paris, 272 p., 2017

ISBN : 978-2-7071-5897-0